Sénégal- une formation qui porte succès! - Fondation Paul Gérin-Lajoie



fondation pgl sénégalLe Projet d’appui au développement et à l’intégration de l’apprentissage (PADIA) permet la certification de 52 jeunes apprenants et apprenantes dans les régions de Kédougou et Tambacounda.

Mis en œuvre depuis 2013 par la Fondation Paul Gérin Lajoie (FPGL), en collaboration avec la Direction de l’apprentissage du Ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat (MFPAA) du Sénégal, le PADIA vise à former et insérer professionnellement 1050 jeunes dans le marché du travail.

Les formations qui concernent des métiers porteurs dans les régions de Thiès, Fatick, Diourbel, Kaolack, Kédougou et Tambacounda ont la particularité de se faire intégralement dans des Unités de production informelles (UPI) par des maîtres artisans et maîtresses artisanes encadrés. L’approche utilisée est très innovatrice: elle allie production en milieu informelle et une formation structurée à l’aide de guides d’apprentissages normés, menant à une reconnaissance officielle des compétences acquises par les jeunes filles et garçons.

Ainsi, en octobre 2015, 60 jeunes avaient entamé une formation professionnelle dans les secteurs du maraîchage, de la transformation des produits agroalimentaires et du froid et climatisation domestique. D’une durée de 14 mois, la formation s’est terminée en décembre 2016. 52 jeunes ont achevé les apprentissages, dont 35 filles et 17 garçons, qui se sont présentés aux épreuves  d’évaluations certificatives et 100% d’entre eux ont réussi avec succès!

Selon les métiers, 25 ont décroché un Certificat d’Aptitudes Professionnelles (CAP) et 27 se méritent un Certificat de Compétences Professionnelles (CCP), tous deux décernés  officiellement par le MFPAA, à travers  la Direction des Examens Concours Professionnels et Certification (DECPC)  en collaboration avec  la Direction de l’Apprentissage (DA).

Les activités dans les régions de Kédougou et Tambacounda sont rendues possibles grâce à la mise en commun des ressources financières d’Affaires Mondiales Canada et de Téranga Gold.

Voici le témoignage d’une participante :

fondation pgl 2 senegal

 

Diénaba Diallo : je n’ai pas pu obtenir le BAC, mais je n’ai aucun  regret avec les compétences attestées  par le CAP que j’ai obtenu avec le PADIA. Je me rends compte j’ai fait un  bon choix, celui d’être une femme capable de s’investir dans le développement du secteur de l’agroalimentaire.