Discours de l'honorable Marie-Claude Bibeau à l'occasion du 40e anniversaire de la Fondation - Fondation Paul Gérin-Lajoie



Discours par l’honorable Marie-Claude Bibeau,

ministre du Développement international et de la Francophonie 

à l’occasion du 40e anniversaire de la Fondation Paul-Gérin-Lajoie

 

Crédit photo: Gouvernement du Canada

Crédit photo: Gouvernement du Canada

 Date : 6 avril 2017, 16h00
Lieu : 125 Sussex, 9e étage

Cher monsieur Gérin-Lajoie, chers élus, ambassadeurs, partenaires de la société civile canadienne,

C’est un plaisir d’être avec vous aujourd’hui pour célébrer le 40e anniversaire de la Fondation Paul-Guérin Lajoie.

Monsieur Gérin-Lajoie est de ces personnes très rares qui ont accompli plusieurs vies en une seule!

Un des grands architectes du Québec moderne.

Un humaniste qui, il y a plus de 60 ans, s’indignait des besoins criants d’accès à l’école des jeunes Québécois.

Un visionnaire qui a profondément modernisé le système d’éducation au Québec.

Un revendicateur tenace qui s’est engagé dans un combat encore plus vaste : scolariser les jeunes filles et garçons d’ailleurs dans le monde pour leur donner de meilleures perspectives d’avenir.

Vous avez déjà dit, « On n’a pas fait la Révolution tranquille pour créer un paradis fermé où nous réfugier à l’abri des problèmes mondiaux ».

Vous avez raison. Il faut aller au-delà de nos frontières. Mettre nos connaissances et nos ressources au profit des populations dans le besoin.

Miser sur l’éducation pour défendre la justice sociale et la dignité humaine.

Et c’est ce que vous avez fait.

En tant que premier président de l’ACDI dans les années 1970, vous avez réussi à faire tripler le budget annuel que le Canada consacrait à la coopération internationale.

Vous avez chapeauté plusieurs milliers de projets avec plus de 75 pays et une soixantaine d’organisations internationales.

Vous avez siégé au Conseil des gouverneurs de la Banque mondiale et des quatre grandes banques régionales de développement.

Nous célébrons aujourd’hui toutes vos réussites, et spécialement le 40e anniversaire de la Fondation qui porte votre nom.

La Fondation Paul-Gérin-Lajoie est depuis longtemps un partenaire de la coopération canadienne. Notre collaboration a permis de réaliser plus de 40 projets de développement à ce jour. Et nous continuons d’évoluer ensemble.

Nous croyons en l’impact positif des petites et moyennes organisations de la société civile canadienne sur le développement international.

Vos efforts contribuent à l’atteinte des objectifs de développement durable, qui visent entre autres à assurer à tous une éducation de qualité, inclusive et équitable, et à promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.

En 40 ans, votre Fondation a touché des centaines de milliers de jeunes et de moins jeunes. Elle a construit ou réhabilité près de 300 écoles au Sénégal, au Niger, au Mali, au Burkina Faso, au Bénin et en Haïti.

Votre très populaire Dictée P.G.L., en plus de promouvoir la Francophonie et faire grandir l’amour de la langue française chez nos jeunes, a permis de récolter plus de 26 millions de $, dont la moitié a été investie dans des projets internationaux.

Et vos réformes de l’administration scolaire ont eu des répercussions importantes dans plusieurs pays de la Francophonie.

Vous avez fait beaucoup, non seulement pour l’éducation de base des enfants, mais aussi pour l’alphabétisation des femmes.

Pour la santé des mères et des jeunes enfants.

Pour la nutrition, entre autres grâce à vos cantines scolaires. Et aussi, bien sûr, pour l’insertion professionnelle des jeunes au marché du travail.

En ce moment, nous collaborons au Sénégal pour aider des jeunes déscolarisés à acquérir des compétences pour l’emploi. Au Bénin, au Mali et en Haïti, nous initions des jeunes aux métiers de l’agriculture.

Pour ces jeunes femmes et ces jeunes hommes, une formation professionnelle, c’est la clé. La chance de bâtir un avenir décent, voire prospère.

Nous sommes d’accord avec vous, Monsieur Gérin-Lajoie : l’éducation peut tout changer.

L’éducation n’est pas un privilège. C’est un droit, et un puissant levier de développement. Et ses bienfaits ont une portée encore plus grande quand on cible les filles. Aujourd’hui, je veux vous féliciter, et féliciter tous ceux et celles qui ont contribué à faire de votre Fondation l’incontournable organisation qu’elle est aujourd’hui. Vos actions continuent de nous inspirer.

Elles guident nos choix pour faire progresser l’éducation dans le monde. Elles nous poussent à innover pour trouver des solutions aux défis actuels.

Vos actions ont surtout contribué à inspirer plusieurs générations de canadiens à s’intéresser et s’investir dans le domaine du développement.

Que ce soit en tant que fonctionnaire, travailleur humanitaire, journaliste ou politicien, nous sommes nombreux dans cette salle à œuvrer pour le développement et la paix grâce à vous.

Crédit photo: Gouvernement du Canada

Crédit photo: Gouvernement du Canada

 

Félicitations, et bon 40e anniversaire, Monsieur Gérin-Lajoie.