Visite du projet AFFIRMS en juin 2017 - Fondation Paul Gérin-Lajoie



En juin dernier, Léandre, chargé de projets internationaux à la Fondation, s’est rendu au Mali afin de visiter le projet AFFIRMS (Autonomisation des femmes et des jeunes filles rurales dans les filières du maraîchage et sésame).

Ce projet, constitué de 3 volets, vise à améliorer les conditions de vie de femmes, notamment leur pouvoir économique. Pour atteindre ce résultat, le projet AFFIRMS contribue à améliorer le rendement et la qualité des produits des femmes et organisations productrices ou transformatrices dans les filières du maraîchage et sésame. Le troisième et dernier volet de ce projet, lancé en début d’année 2017, vise à la formation et la préparation à l’emploi de 40 jeunes déscolarisés et diplômés sans emploi dans le maraîchage et la transformation, via des Entreprises-Écoles de Préparation à l’Auto emploi (EEPA).

IMG_2640Les localités pour mettre en place les EEPA ont été identifiées par un travail commun entre les autorités locales (mairies et conseils villageois) et les animateurs travaillant sur le projet. Cette concertation a permis de faire une première sélection, qui a ensuite été ajustée par des rencontres, des visites et des entretiens. L’implication des autorités locales a été déterminante. Ce sont donc 4 localités qui ont été retenues, pour autant d’EEPA (3 dans la production, une dans la transformation). Ces dernières sont constituées de 10 jeunes (soit 40 jeunes en tout, dont 30 filles), qui travaillent sur une parcelle mise à disposition par les autorités locales.

 

Les parcelles ainsi sélectionnées deviennent des espaces d’apprentissage à travers les exposés, les démonstrations et les exercices pratiques sur place IMG_2669et sur les parcelles des apprenantes et apprenants dans des thématiques bien précises. Des personnes formatrices ont été recrutées afin de pouvoir accompagner les jeunes, tant sur les techniques agricoles et de transformation que sur les principes de gestion d’entreprise. Le projet AFFIRMS a permis d’appuyer l’aménagement de ces parcelles, par la mise en place de clôtures et le creusement de puits. De plus, le matériel nécessaire aux activités a été mis à disposition des jeunes afin qu’ils puissent commencer les activités de production et de transformation.

 

Actuellement l’aménagement des parcelles est terminé, et les jeunes ont commencé la mise en culture. Trois puits restent à surcreuser, et quelques formations doivent encore être dispensées. Au niveau du groupement des transformatrices, les activités ont débuté, principalement axées sur le séchage des produits.