Paul Gérin-Lajoie s’éteint à l’âge de 98 ans



Montréal, le 25 juin 2018  – C’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion que la Fondation Paul Gérin-Lajoie vous annonce le décès de son Fondateur. Monsieur Paul Gérin-Lajoie, dernier élu survivant de la période de la Révolution tranquille, est décédé ce matin à l’âge de 98 ans, entouré des siens. Le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a annoncé la tenue de funérailles nationales en sa mémoire.

Paul Gerin Lajoie, prix Georges Emile Lapalme

 

Départ d’un grand homme

Avocat de formation, plusieurs se souviennent de lui pour sa persévérance dans la création du ministère de l’Éducation, dont il fut le premier titulaire en 1964. À la tête de ce ministère, monsieur Gérin-Lajoie a joué un rôle de premier plan dans la grande réforme du système éducatif québécois. Entre autres, c’est sous son inspiration que sont nés les Cégeps, le réseau des Universités du Québec ainsi que la loi obligeant les jeunes à fréquenter un établissement scolaire jusqu’à l’âge de 16 ans.

Il est aussi à la source de la doctrine Gérin-Lajoie, qui stipule que les provinces puissent signer des ententes avec d’autres pays au niveau des juridictions qui sont les leurs à l’intérieur de la constitution canadienne. Cette doctrine est maintenant répandue dans plusieurs pays qui ont des états fédérés.

En 1969, il quitte la politique pour occuper la présidence de l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Son passage a été marqué par l’accentuation de l’aide au développement en faveur du continent africain.

C’est à son départ de l’ACDI en 1977 que ses employés lui offrent, en guise de reconnaissance, une charte d’organisation non gouvernementale, donnant ainsi naissance à la Fondation Paul Gérin-Lajoie. Paul Gérin-Lajoie a alors repris son bâton de pèlerin et, sans relâche, a troqué les routes québécoises pour celles de l’Afrique et d’Haïti portant toujours son credo sur le cœur « L’éducation pour tous ».

La Dictée P.G.L., créée en 1991, est sans doute la plus reconnue par les Canadiennes et les Canadiens pour l’ouverture sur les réalités internationales qu’elle procure aux jeunes élèves du primaire. Elle rejoint annuellement plus d’un demi-million de personnes.  En 2002, Haïti est le premier pays à recevoir des Éducateurs sans frontières (ÉSF) qui partagent leur expérience et leur savoir-faire avec des professionnels de l’éducation du pays où ils sont affectés. Le succès constant de ce programme a par la suite permis sa mise en place au Burkina Faso et au Bénin.

Depuis 40 ans, la Fondation Paul Gérin-Lajoie a pour mission de contribuer à l’éducation de base des enfants, de même qu’à l’alphabétisation et la formation professionnelle des jeunes et des femmes dans les pays en développement, notamment en Haïti et en Afrique de l’Ouest. Au Canada, la Fondation mène des activités de sensibilisation du public canadien à la coopération internationale. Plus précisément, ce sont des dizaines de programmes en éducation de base, en formation professionnelle et en entrepreneuriat des femmes, trois cantines scolaires autogérées au Mali aidant plus de 1000 d’enfants, en plus d’un projet de santé maternelle et infantile et des centaines d’enfants parrainés chaque année en Haïti qui ont été menés à bien.

Avant de se mettre en retrait de la gestion de la Fondation, Paul Gérin-Lajoie s’est assuré que toutes les mesures ont été prises pour assurer la continuité de son action. À l’heure de son départ, un conseil d’administration dynamique et pluraliste s’assure que ces dispositions soient appliquées et actualisées. Grâce à une bonne gestion et un bilan financier positif et guidés par un plan stratégique dans la droite ligne de la vision de Paul Gérin-Lajoie, une quinzaine de professionnels au Québec et plus de deux cents collaborateurs et volontaires à l’international travaillent quotidiennement à l’amélioration des conditions de vie des populations par une éducation de qualité.

La disparition de notre fondateur consterne toutes et tous, et l’ensemble de l’équipe de la Fondation adresse ses plus sincères condoléances et amitiés à la famille et aux proches de notre président fondateur. Que tous soient certains que cet exemple de vie demeure une source d’inspiration qui nous donne l’élan et la volonté de continuer l’œuvre essentielle et toujours vivante de Paul Gérin-Lajoie.

Merci Monsieur.

Source : Matthieu Delaunay
Chargé des communications
514 288-3888 poste 235

 

Si vous souhaitez soutenir la Fondation Paul Gérin-Lajoie cliquez ici