Projet d’appui à la résilience des entreprises agricoles (PAREA)

En cours depuis l’automne 2017, le Projet d’appui à la résilience des entreprises agricoles (PAREA) est une initiative de la Fondation Paul Gérin-Lajoie, de l’Université Laval et de l’hydrogéologue Diane Germain qui vient renforcer le projet IDDA par l’apport d’un effort spécifique en environnement et lutte contre les changements climatiques. Il a pour objectif ultime d’améliorer la résilience aux répercussions des changements climatiques de 375 entreprises agricoles de jeunes diplômés des lycées techniques agricoles (LTA) de Sékou et de Kika au Bénin.

Le projet repose sur une approche agroforestière intégrant la technologie des bois raméaux fragmentés (BRF), une technique agricole permettant de recréer un sol riche en micro-organismes par le biais d’un mélange non composté de résidus de branches et générant d’importantes économies d’eau pour les cultures.

La révision des curricula, la formation des enseignant-e-s et des représentant-e-s des ministères concernés et l’apport d’équipements et de matières premières sont prévus. Enfin, le projet permettra d’accroître la valeur des activités agricoles des personnes diplômées de ces LTA qui démarrent des entreprises agroalimentaires, dont un minimum de 30% de femmes, par le renforcement de leurs capacités à appréhender les changements climatiques. L’aménagement de leur parcelle conformément à la technologie des BRF, des kits de démarrage d’entreprise, la mobilisation du crédit et un suivi de proximité seront à la base de l’amélioration du rendement de ces jeunes entreprises.

Bailleurs de fonds : Ministère du développement durable, de l’environnement et de les luttes contre les changements climatiques (MDDELCC), Programme de coopération climatique internationale (PCCI) du Fonds verts du gouvernement du Québec.

Partenaires canadiens : Université Laval et l’hydrogéologue Diane Germain.

Partenaires locaux : Lycées techniques agricoles (LTA) de Sékou et de Kika au Bénin.

Années: 2017-2020.

Faire un don

38

Entreprises agricoles transmettant les pratiques respectueuses de l’environnement aux stagiaires

630

Personnes finissantes (dont 26% de femmes) formées à l’adaptation aux changements climatiques

375

Jeunes démarrant une entreprise agricole résiliente aux changements climatiques à l’aide du BRF

8

Chercheurs et chercheuses béninois-e et québécois-es impliqué-e-s dans l’expérimentation du BRF