Burkina Faso

Présente depuis 2004 au Burkina Faso, la Fondation Paul Gérin-Lajoie y a surtout travaillé dans le domaine de l’éducation de base, notamment par un large programme de mentorat auprès des intervenants du milieu scolaire (corps enseignant, direction d’écoles, etc.). Cette année, elle y mettra en œuvre un projet visant à lutter contre la malnutrition infantile.

Le Projet d’appui à la lutte contre la malnutrition infantile (PALMI)

Au Burkina Faso, plus spécifiquement au nord du pays, la santé et le développement des jeunes enfants sont menacés par l’insécurité alimentaire. En effet, 16% des nouveaux-nés présentent une insuffisance pondérale et 35% des enfants de moins de 5 ans souffrent d’un retard de croissance (UNICEF, 2010). Les causes de la malnutrition sont nombreuses et complexes : l’extrême pauvreté des ménages, le manque de connaissances des parents sur les bonnes pratiques alimentaires, les déterminants socio-culturels, les pratiques familiales néfastes (gavage, purge, etc.), la méconnaissance de la valeur nutritive de certains aliments locaux, la non disponibilité de fruits/ légumes en toute saison, les grossesses rapprochées, l’insuffisance dans la prévention et de la prise en charge de la malnutrition et des maladies sont des raisons qui expliquent cette situation nutritionnelle alarmante.

C’est donc au regard de cette situation que la Fondation Paul Gérin-Lajoie, en partenariat avec l’Association Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel (SEMUS) à Yako propose de mettre en œuvre ce Projet d’appui à la lutte contre la malnutrition infantile (PALMI). S’inscrivant dans la cadre du programme Québec sans frontières du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec (MRIF), le PALMI permettra l’intervention de 7 finissantes du programme de nutrition de l’Université de Montréal, accompagnées par une nutritionniste d’expérience, dans la commune de Yako afin d’appuyer la SEMUS et ses partenaires. Le groupe devra d’abord effectuer un diagnostic des pratiques de lutte contre la malnutrition infantile de la SEMUS et de 4 de ses associations partenaires, en plus de développer un plan de renforcement et des outils de formation et de sensibilisation à la malnutrition infantile. Ainsi, 25 animateurs et animatrices de la SEMUS et de ses associations partenaires seront formés et renforcés afin de rendre leurs actions plus efficaces. De plus, 60 causeries éducatives sur la malnutrition infantile seront animées auprès des femmes enceintes et des mères d’enfants de 0 à 24 mois, en plus de projections de films thématiques et de séances de démonstration culinaire. Des séances de dépistage de la malnutrition infantile seront aussi organisées afin de référer les enfants atteints de malnutrition auprès des services de santé.

Le PALMI se déroulera à l’été 2017 en partenariat avec la SEMUS, TRANSNUT et le département de nutrition de l’Université de Montréal.