Sénégal

 

Projet d’appui au développement et à l’intégration de l’apprentissage (PADIA)

La Fondation Paul Gérin-Lajoie et la Direction de l’Apprentissage du Ministère de la Formation Professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat (MFPAA) ont mis à contribution leurs expériences et leurs compétences afin d’initier un projet de cinq ans (2013-2018) qui permettra à 1 000 jeunes Sénégalaises et Sénégalais déscolarisés ou non-scolarisés d’apprendre un métier porteur, répondant aux besoins du marché.

Le PADIA offre à ces jeunes, âgés de 15 à 26 ans, exclus du système éducatif traditionnel, une formation moyenne de 14 mois en atelier afin de leur permettre d’acquérir par l’apprentissage les compétences de base requises pour exercer un métier ainsi qu’un appui matériel et financier pour intégrer le marché du travail à la fin de leur formation. De même, la Fondation finance, par le biais d’un fonds spécial, des activités favorisant l’intégration des filles sur le marché de l’emploi.

Une étude de marché réalisée au démarrage du projet, dans les quatre régions visées : Thiès, Diourbel, Fatick et Kaolack, a permis d’identifier douze filières offrant les plus grandes opportunités d’emploi en fonction des particularités locales. Il s’agit, notamment, des métiers de la construction, de la mécanique automobile, de la menuiserie, de la couture et de la transformation de produits agricoles.

Conscients des défis que constitue l’insertion professionnelle des jeunes, la Fondation et le Ministère ont enrichi la formation technique initiale par des modules d’alphabétisation fonctionnelle, de calcul, de sécurité au travail et de gestion. Ceux-ci permettent aux jeunes les plus entreprenants d’acquérir des compétences additionnelles pour leur permettre de créer leur propre entreprise. Le projet fournit à ceux qui le souhaitent des ressources pour les appuyer dans l’élaboration de projets d’entreprises et le montage de leur dossier de crédit.

Le PADIA a démarré en janvier 2013 par une série de rencontres avec les autorités locales, l’administration, les services déconcentrés et les collectivités territoriales. Ces acteurs ont un rôle essentiel à jouer dans le développement de la formation par l’apprentissage. Pour ce faire, il demeure essentiel qu’ils s’approprient les processus et les stratégies qui sont développés et validés dans le cadre du projet.

À ce jour, 387 jeunes de la première cohorte de formation ont réussi avec succès leur formation et ont obtenu un certificat émis par le MFPAA confirmant la maîtrise des compétences. Une deuxième cohorte de 600 jeunes a débuté sa formation en mai 2016.

Bailleurs de fonds : ministère Affaires Mondiales Canada (AMC)  et Fondation Paul Gérin-Lajoie.